Currently Viewing

Le défi

Dans les années 1990, la N60 a été qualifiée de « chaînon manquant » par les Autorités flamandes. La route relie Gand à la Wallonie, mais à hauteur de Renaix, elle traverse directement le centre-ville. Cela a un impact considérable sur la sécurité routière et la qualité de vie, si bien que diverses alternatives ont été examinées.

La solution

Depuis 2018, le groupe d’étude RondRonse (une coopération intégrale entre Arcadis et Tractebel) est chargé d’une phase d’étude et de participation approfondie pour le compte de De Werkvennootschap. Une alternative convaincante a maintenant été retenue parmi les nombreuses possibilités étudiées.

Un tunnel foré de plus de 2 km sous les collines des Ardennes flamandes offre une solution pour la liaison primaire nord-sud N60. À partir de la jonction avec la N36, le tracé continue en surface en direction du sud. La liaison est-ouest supplémentaire commence à hauteur de cette jonction, juste au nord de la frontière linguistique.

Le tunnel foré central assure une séparation maximale entre la circulation locale et le trafic de transit, une réduction du temps de trajet et une diminution du trafic qui traverse Renaix. En outre, la bordure sud de Renaix sera bien désenclavée, tant pour les cyclistes que pour le trafic motorisé.

L’alternative choisie – appelée « Alternative plus G4 » – est issue d’un précédent processus de Plan d’exécution spatial (PES) régional en 2015, mais a été affinée par le groupe d’étude Tractebel-Arcadis au sein de De Werkvennootschap (DWV), en tenant compte de plusieurs principes et études actualisés.

L'impact

Au sujet de Renais et ses alentours, nous ne cherchons pas seulement une solution de mobilité durable, mais nous examinons également comment une nouvelle liaison routière peut constituer un stimulus positif pour une meilleure qualité de vie, un développement accru des voies lentes et des liaisons cyclables, un renforcement des ceintures de forêt et de la nature dans le respect du patrimoine, et une valorisation du paysage unique des Ardennes flamandes.

La nature et le paysage occupent également une place importante dans ce projet, notamment la mise en valeur du paysage et du patrimoine avec une préservation optimale de l’agriculture et l’extension des zones naturelles et forestières. Les objectifs européens de Natura 2000 pour la région sont axés sur la restauration et le renforcement de Kluisberg-Koppenberg-Muziekberg. Un scénario est désormais présenté pour rendre ce boisement possible.


Gerelateerde oplossingen

Contactez {name} pour plus d'informations et pour toute question.

Arcadis utilisera votre nom et votre adresse électronique uniquement pour répondre à votre question. Vous trouverez de plus amples informations dans notre politique de confidentialité.